Jukebox Arche Des modèles

La petite histoire du jukebox

Cela peut paraître un peu énorme comme comparaison, mais elle est loin d’être ridicule. Qu’aime-t-on avec le mp3 ? La mobilité peut-être, mais plus encore, on apprécie la possibilité de pouvoir créer des playlists. Les premiers appareils qui offraient cette opportunité étaient les jukebox. Il fait son apparition dans les années 30 aux États-Unis. Toutefois, des appareils musicaux payant existaient bien avant. Il s’agissait de machines primitives qui ne pouvaient reproduire qu’une seule chanson à la fois.

Les jukebox des années 30 étaient certes meilleurs que leurs prédécesseurs, mais pas si avancés. Cependant, ils étaient déjà en mesure de reproduire plusieurs chansons. Dans la majeure partie des cas, il s’agissant de rythmes endiablés. Les appareils se trouvaient dans des bars et étaient censés mettre de l’ambiance. C’est d’ailleurs de ce type de bars qu’il tient son nom. Les “juke-joints” étaient des espèces de discothèques et les jukebox, les appareils musicaux des juke-joints.

Jukebox, l’âge d’or

À la fin de la guerre, la fameuse version 1015 voit le jour. Elle a tout pour séduire. Son design aux couleurs chatoyantes attire l’attention. Par ailleurs, les foules plus que tout ont besoin de divertissement pour oublier les affres de la guerre. C’est un chef-d'œuvre pour son époque. En plus de pouvoir lire jusqu’à 24 disques, elle offre aussi un son incomparable.

Des années 40 à la fin des années 60, le jukebox connaîtra un succès incomparable. Hélas dans les années, l’entrain disparaît totalement. Il faudra attendre les années 90 pour assister à la renaissance du jukebox. Il est désormais numérique, ce qui augmente considérablement ses possibilités. Cependant, contrairement a son prédécesseur, il n’orne plus seulement les bars. De nombreux particuliers nostalgiques en font aussi l’acquisition. De nos jours, c’est un objet classique, une espèce de machine à remonter le temps qui fait plaisir.